La créativité & l’utilité pour (re)créer du lien

Selon le philosophe Gaston Bachelard, l’imagination créatrice constitue notre originalité d’humains. Pour William Blake : « L’imagination n’est pas un état, c’est l’existence humaine elle-même ». Imaginer c’est s’évader, c’est surtout sortir d’un confinement.
Dans une période aussi anxiogène que celle que nous vivons, l’être humain a plus que jamais envie d’être diverti.

Comment être créatif quand on est chez soi ?

Continue reading « La créativité & l’utilité pour (re)créer du lien »

7 bonnes pratiques pour un content marketing efficace

7 bonnes pratiques content marketing efficaceLa part du content marketing dans les stratégies digitales ne cesse de croître. En conséquence, la concurrence est de plus en plus rude pour positionner vos livres blancs, billets de blog et autres contenus en tête des résultats de recherche de Google. Dans le même temps, l’audience devient plus exigeante.
Voilà pourquoi nous vous livrons ici 7 bonnes pratiques pour un content marketing efficace.

Continue reading « 7 bonnes pratiques pour un content marketing efficace »

Comment produire du contenu marketing de qualité ?

contenu marketing de qualitéParmi le flot permanent d’informations qui déferlent sur Internet, seuls les contenus pertinents et bien conçus toucheront leur cible. Comment produire ce contenu marketing de qualité qui vous permettra de générer des leads ?

Voici quelques conseils pour vous aider à déterminer votre stratégie de contenus.

Continue reading « Comment produire du contenu marketing de qualité ? »

Comment générer des prospects sur internet ?

Comment générer des prospects sur internetInternet est devenu un passage obligé pour vos clients au cours de leur acte d’achat. C’est même, le plus souvent, via ce canal qu’ils débutent désormais leurs recherches.

Si, malgré ce contexte, le nombre de visiteurs de vos pages produits reste en berne, c’est qu’il est temps de réagir ! Le Web est un formidable canal pour entrer en contact avec vos cibles et les guider jusqu’à vos offres.

Nous allons aborder ici les notions clés pour comprendre comment générer des prospects sur internet.

Continue reading « Comment générer des prospects sur internet ? »

Comment créer du contenu Web de qualité

contenu web de qualitéAvec l’Inbound Marketing, les contenus sont le bras armé de votre stratégie de conquête de nouveaux clients. Rappelez-vous : il s’agit de créer le bon contenu au bon moment et dans le bon contexte afin d’attirer, naturellement, du trafic qualifié.

La qualité et la pertinence de vos contenus web détermineront donc votre performance.

Voici quelques conseils, ainsi que des modèles, pour vous aider à créer du contenu Web de qualité.

Continue reading « Comment créer du contenu Web de qualité »

Comment optimiser son site Web en 10 points

L’optimisation de votre site Web est incontestablement l’un des éléments majeurs qui participe à la qualité de votre présence en ligne et à sa visibilité sur Google. Un contenu de qualité est un des éléments essentiels. Il sera apprécié par votre cible et attirera nécessairement de plus en plus de visiteurs. Il participera de plus au bon référencement de votre site ou de votre blog. Nous vous proposons donc ici 10 astuces pour optimiser votre site Web que vous pouvez retrouver sur l’infographie ci-dessous. Continue reading « Comment optimiser son site Web en 10 points »

Inbound Marketing : définition en 3 temps

La définition de l’Inbound Marketing reste obscure à vos yeux ? Pourtant, vous devez absolument apprendre à connaitre et, surtout, à maîtriser ce qu’il se cache derrière cette expression. Ce courant est en train de s’imposer auprès des acteurs du Web en France. Petite explication claire et concise (enfin, je l’espère :)).

 

definition_inbound_marketing

Comment l’Inbound Marketing s’est imposé ?

Pour comprendre cette tendance, il faut d’abord s’intéresser au comportement du consommateur depuis la dernière décennie.

Quand on y regarde de plus près, ce dernier n’effectue pratiquement plus aucun achat sans faire de recherches préalables sur Internet. Les entreprises doivent donc s’attacher à devenir visibles sur le Net.

En parallèle, les médias sociaux se sont imposés. Ils offrent la possibilité de s’exprimer facilement : notre internaute va pouvoir parler des marques qu’il apprécie tout autant que celles qu’il méprise.

Combinons maintenant cette donnée avec la précédente, et on comprend désormais l’enjeu que représente le Web pour le développement d’une entreprise. Cette dernière doit s’attacher à occuper l’espace sur le Web, et surtout, à proposer des initiatives qui vont inciter le consommateur à aller vers elle plutôt que vers ses concurrents. Voyons, comment opérer…

Temps 1 : Attirez les internautes sur votre site Web

attirer prospect

Vous voulez des résultats concrets issus du Web ? Tout commence par votre visibilité en ligne. Vous devez impérativement être trouvé par vos prospects. Comment ?

  • Vous devez disposer d’un site Web performant – c’est la base de toute stratégie en ligne !
  • Si ce n’est déjà fait, mettez-vous à blogguer : et oui, le blog a de multiples avantages. Outre la facilité de production de contenus, il booste votre SEO (Google adooooore le contenu frais – entre autre) et permet d’aborder des sujets d’expertise avec un ton plus informel.
  • Travaillez ce fameux SEO pour vos contenus sur votre Site Web et votre Blog, parce ce qu’ils le valent bien !
  • Vous pouvez promouvoir sans modération tout ce joli contenu que vous avez produit sur les différents réseaux sociaux activés (Facebook, Twitter, Linkedin…).

Temps 2 : Convertissez les visiteurs en leads

Une fois que vous avez réussi à attirer des visiteurs sur les médias que vous possédez (site Web, blog, mais aussi comptes réseaux sociaux), votre mission consistera à convertir ce trafic en prospects pour votre entreprise. Comment ?

  • En développant une offre de contenu premium (de type livre blanc, webinar…).
  • En mettant en place des call-to-actions pour inciter les visiteurs à agir pour accéder à votre contenu premium.
  • En créant une landing page (page d’atterrissage) dédiée à l’offre avec un formulaire qui permet de recueillir les coordonnées de l’internaute.

convertir les visiteurs en leads

Une fois  le lead entré dans le processus, faites les progresser dans votre tunnel de conversion. Vous utiliserez des techniques de lead nurturing grâce, notamment, au marketing automation.

Temps 3 : Mesurez vos actions digitales

Comment savoir si votre stratégie digitale fonctionne ? Quel est le ROI de vos actions ? Vous devrez mesurer vos efforts pour comprendre et ajuster votre stratégie. En choisissant les bons KPI (key performance indicator ou indicateur clé de performance en français) en fonction de vos objectifs statégiques, vous pourrez établir des tableaux de bord qui vous aideront dans vos prises de décision.

mesurer stratégie digitale

Vous voyez, ce n’est pas si compliqué l’Inbound Marketing ! Si vous voulez aller encore plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc « Réussir Sa Stratégie Digitale En B2B » dans lequel nous approfondissons toutes les notions abordées dans l’article.

Une dernière chose… Votre stratégie digitale doit bien évidemment s’accorder avec vos objectifs d’entreprise : Souhaitez-vous augmenter votre chiffre d’affaires ? Développer votre notoriété ? Ou améliorer votre gestion de la relation client ? Gardez bien en tête que vos actions sur le Web doivent être entièrement correlées avec votre plan global de marketing / communication.

 

contactez les formateurs

La pyramide inversée : première règle éditoriale sur Internet ?

Un marketing Web efficace passe avant tout par une stratégie de contenu réussi. Savoir rédiger pour le Web devient donc vital pour répondre à sa cible, être bien référencé et maximiser son taux de transformation.

Nous avions publié il y a quelques temps déjà une illustration sur les « 10 astuces pour optimiser vos contenus sur le Net« . La règle de la pyramide avancée faisait bien évidemment partie des astuces mentionnée.

Toutefois, il s’agit d’un concept trop souvent mal appliqué. Le site ContentME édité par l’agence Dixxit revient sur cette notion avec un article très complet.

pyramide-inversee-2844small

On y apprend notamment comment  mettre en oeuvre la politique éditoriale que ce soit sur une page d’accueil ou sur des pages plus profondes d’un site Web.

D’autres articles sont également très intéressants, je retiendrais plus particulièrement :

Le marketing du contenu : le point de vue de Magamo !

Nous travaillons régulièrement avec Magamo, agence éditoriale plurimedia spécialisée dans le conseil éditorial, la création de contenus rédactionnels et la gestion de projet.

Depuis quelques années, la demande s’est beaucoup intensifiée autour du web si bien que les annonceurs ont pris conscience de l’importance que jouait un tel média dans leur relation avec leurs clients. Ainsi, en plus des contenus textes traditionnels qui constituent son cœur de métier, Magamo élabore donc aujourd’hui de plus en plus de formats d’information alternatifs (animation, vidéo, son, etc.) qui permettent de répondre à tous les profils d’internautes en créant des typologies de lecture différentes et complémentaires.

sophie

J’en ai donc profité pour interviewer Sophie-Adélaïde Ropers, l’une des co-fondatrice de l’agence sur l’importance du contenu dans une stratégie Web marketing.


Stéphane : Pourquoi le contenu est-il devenu si important pour les entreprises qui souhaitent réussir leur présence sur le Web ?

Sophie-Adélaïde : Le Web est désormais un outil de communication / visibilité dont la nécessité n’est plus à démontrer pour les entreprises. L’amplitude de moyens (techniques, diffusion) qu’il met à disposition leur permet de proposer des informations de tous types (services, produits, conseils, etc.) à tous publics, clients ou non.

La richesse, la valeur ajoutée d’un contenu est donc gage de crédibilité. C’est le moyen d’asseoir son expertise, son savoir-faire dans son domaine.

Il ne s’agit plus aujourd’hui d’avoir des pages « vitrines » mais de proposer des contenus riches illustrant les compétences annoncées.

Stéphane : Est-ce que l’on peut désormais considérer qu’une marque doit devenir « média » pour survivre ?

Sophie-Adélaïde : Quel que soit le degré de notoriété d’une marque, il est essentiel aujourd’hui de savoir convaincre. Les clients et/ou internautes ont aujourd’hui plus que jamais besoin de comprendre les offres qui leur sont faites. Les médias actuels, et plus particulièrement Internet, sont des outils adaptés pour cela. Ainsi, une marque qui accompagne ses clients ou ses prospects dans cette démarche, par le canal « média », se valorise tout à fait.

Stéphane : En quoi les médias sociaux (blog, réseaux sociaux…) ont-ils modifié la stratégie de contenu des entreprises ?

Sophie-Adélaïde : Avec l’émergence du web 2.0, les lecteurs ont pris le contrôle du contenu. Ils veulent se faire entendre. Aujourd’hui, les entreprises ont donc choisi de leur donner la parole et à juste titre. Les médias sociaux ont poussé les entreprises à passer d’une communication institutionnelle à une communication relationnelle : en partageant la production de contenu, elles nouent un dialogue. Finalement ce dialogue va présenter bien des avantages : il permet aux entreprises d’anticiper et de mieux cerner les attentes de leurs clients et prospects. Un bon moyen de développer des offres et services toujours plus compétitifs…

Stéphane : Une récente étude montre que les messages publicitaires sont très souvent qualifiés de « faux ». Cela impose t-il aux services marketing ou communication de privilégier le contenu plutôt que des message « push » ?

Sophie-Adélaïde : Le push publicitaire est souvent perçu en effet comme agressif. Privilégier le contenu c’est prendre le temps d’expliquer, d’approfondir la valeur ajoutée d’un produit ou d’un service.

De plus, on l’a vu plus haut, le public a besoin de déchiffrer les offres qui lui sont faites.

La lecture sur le Web se rend chaque jour de plus en plus accessible, n’ayons donc pas peur de proposer des contenus riches !

Cependant, ne mésestimons pas l’intelligence de l’internaute qui continuera à penser qu’à partir du moment où l’émetteur est une marque, l’information n’est pas objective.

Stéphane : Le référencement naturel d’un site Web passe de plus en plus par un contenu pertinent, à jour et intéressant. Pourquoi ?

Sophie-Adélaïde : Plus que les éléments « techniques » (balises, nom des pages, liens), un moteur de recherche soumet aux internautes les sites les plus pertinents par rapport à leurs demandes.

Un site qui propose des contenus clairs, accessibles, exclusif et en phase avec l’actualité a donc de fortes chances d’être repéré des moteurs, car il sera naturellement plébiscité par les internautes. Par ailleurs, quoi de moins attrayant pour un internaute qu’un site laissé à l’abandon ? Les mises à jour régulières de contenus permettent de donner vie au portail, de le dynamiser et de satisfaire quotidiennement le besoin d’informations du visiteur.

Stéphane : Penses-tu que les entreprises ont globalement pris la mesure de l’importance d’une stratégie du contenu ?

Sophie-Adélaïde : Oui. Comme il n’y a plus de frein au dialogue, les entreprises ont tout intérêt à anticiper les questions des internautes/lecteurs en proposant immédiatement un contenu riche.

On le voit, plusieurs d’entre elles proposent des sites en marque blanches, dispensant des informations extrêmement complètes et pédagogiques. La marque est aujourd’hui capable de s’effacer derrière un contenu : c’est un pari audacieux qui paie…

Stéphane : Les budgets sont-ils actuellement à la hauteur ?

Sophie-Adélaïde : Au-delà de la taille de l’annonceur (nous travaillons avec des gros groupes comme GDF-SUEZ, TOTAL, LAFARGE, mais aussi des PME plus restreintes) ou d’une stratégie d’entreprise, les budgets dépendent souvent du décideur. Certains sont particulièrement sensibilisé à ces problématiques et n’ont pas besoin d’être convaincus : ils savent que le contenu est aujourd’hui essentiel et sont prêts à accorder les budgets nécessaires pour une prestation de qualité. Cependant, il nous arrive encore, mais de plus en plus rarement, de devoir faire face à une politique qui favorise le message purement commercial ou marketing au détriment de la qualité du contenu généraliste. Ce sont des prises de position frileuses, mais compréhensibles, que nous devons « combattre » . Mais nos arguments son convaincants et aucun de nos clients n’a jamais regretté ce changement de stratégie !

Marketing de l’intrusion VS marketing de la permission

Cela fait quelques temps déjà que nous n’avions plus proposé d’illustration sur ce blog. En voici donc une nouvelle qui permet de mettre en scène les grandes différences entre le marketing de la permission et le marketing de l’intrusion.

Marketing de l'intrusion VS marketing de la permision

Le marketing utilise généralement des supports traditionnels tels que  TV, radio, affichage, courrier, téléphone, email…

Il est essentiellement basé sur l’intrusion et l’interruption dans la mesure où il doit attirer l’attention des personnes ciblées (une publicité radio va par exemple interrompre le programme de l’auditeur).

Bien que certaines techniques permettent de segmenter les cibles et de personnaliser le message, le marketing classique reste très généralement basé sur un message de masse. Plus on touche de monde et plus on a des chances d’obtenir des résultats. Le client est ici réduit à une simple cible qu’il faut toucher et non une personne avec laquelle il conviendrait de dialoguer.

Trop exposé, le consommateur est devenu de plus en plus imperméable à ces techniques marketing. Au final, le marketing traditionnel finit souvent par engendrer l’anxiété et défiance (le terme « faux » est aujourd’hui le plus souvent associé à la publicité par les consommateurs !).

Avec l’apparition d’Internet et des médias sociaux, le marketing a du intégrer deux nouvelles notions qui ont bouleversé ses fondements : la permission et l’authenticité.

La permission a radicalement modifié la façon qu’on les entreprises de communiquer. Désormais elles doivent obtenir le consentement des internautes pour leur adresser un message. Le message intrusif qui ne visait qu’à vendre quelque chose est peu à peu remplacé par une tentative d’instaurer une relation de confiance. Là où le marketer allait chercher son client, il doit désormais offrir des contenus à valeur ajouté afin d’attirer les internautes. La marque devient peu à peu média et doit s’exprimer sur différents canaux : blog, micro-blogging (Twitter, par exemple), Youtube, réseaux sociaux (Facebook)… On comprend mieux également pourquoi le référencement est devenu primordial à l’heure actuelle. Les entreprises qui produisent des contenus intéressants ont tout intérêt à les faire connaître, le référencement est un des moyens d’y arriver.

A mon avis, une des premières qualités des contenus proposés doit être l’authenticité. L’authenticité va permettre d’instaurer la confiance et finalement l’engagement du consommateur vis-à-vis de la marque. Un véritable dialogue (on parle de conversation) peut ainsi avoir lieu entre la marque et les internautes. Le consommateur devient alors le meilleur ambassadeur de la marque ou de ses produits.

Bien évidemment, tout ceci est très récent et les entreprises doivent expérimenter et mesurer pour comprendre ce qui marche le mieux en fonction de leur propre écosystème.